Eglise Saint-Pierre et Saint-Paul

Eglise Saint-Pierre et Saint-Paul
Eglise Saint-Pierre et Saint-PaulEglise Saint-Pierre et Saint-Paul
Eglise Saint-Pierre et Saint-PaulEglise Saint-Pierre et Saint-Paul
La Piéta - 1875La Piéta - 1875

 

Monument historique depuis 1925

Il s'agit de l'un des plus vieux monuments de la ville (XVIème siècle) et s'inscrit dans la liste des monuments historiques, religieux et culturels qui font la fierté des Gourinois.

 

Un peu d'histoire...

La construction de l'église a commencé en 1490 sous le ministère de Payen Daviou, premier recteur connu à Gourin, avec l'appui des seigneurs de Kergoët, de Kerbiguet et de Tronjoly. L'église est achevée sous le ministère de Christophe Rivoalen en 1500. L'inauguration a lieu le 21 mars 1500 par l'évêque de Cornouaille Mgr Raoul Le Moël. L'église de Gourin se présente aujourd'hui comme un bel édifice en pierre de taille - sauf une partie du mur Nord qui est en tuffeau - (schiste). L'enclos paroissial, s'il n'est pas entouré de murs, est tout de même matérialisé et regroupe la chapelle Notre-Dame des Victoires, l'église et la Piéta extérieure, qui date de 1875. L'ossuaire (classé monument historique depuis 1930)a été bâti en 1777 avec les pierres de deux anciennes chapelles (Saint-Pierre et Saint-Yves) qui s'élevaient dans le cimetière. Ce cimetière, abandonné en 1850, entourait l'église, comme dans la plupart des paroisses.

Le clocher

Le clocher, construit en 1745, est une tour à balustrades et clochetons de style gothique flamboyant, typique de la région des Montagnes Noires.
On accède à la "chambre des cloches" par un petit escalier en colimaçon.
Quatre cloches, fondues à Villedieu-les-Poêles(Manche) ont été bénies lors d'une fête grandiose, le 27 octobre 1901, par le curé archiprêtre de Pontivy, l'abbé Kerdaffret, natif de Gourin. Chacune porte un nom: Anne-Perrine, Marie-Louise, Marie-Aurélie et la plus grande Edmée-Joséphine. Cette dernière, au poids respectable de 609 kg (modeste pour une cloche mais l'exiguïté des baies de la tour ne permet pas d'en recevoir de plus grandes), eut pour marraine, la comtesse de Lescouët.
Le maniement électrique a remplacé le carillonneur après la guerre 39-45.

Les vitraux

Les vitraux d'origine ont été détruits pendant la Révolution.
Les vitraux actuels, peints, lumineux, aux couleurs chatoyantes ont été mis en place en 1874-1875.

L'orgue

L'orgue fut construit en 1864 par le facteur belge Hippolyte Loret.Restauré en 1930, en 1960, puis à nouveau de 1997 à 2000, date à laquelle le nouvel orgue rénové a retrouvé sa place d'origine à l'avant de la tribune.
L'orgue de Gourin est un des mieux conservés de la région. C'est le seul orgue d'une telle qualité existant dans le périmètre du Pays du Roi Morvan et des cantons de Plouay et Cléguérec.

 

Source: Plaquette éditée en septembre 2000 par "l'Association pour les 500 ans de l'église" 56110 Gourin