Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Mais c’était aussi des marchands qui sillonnaient le monde, de leur Scandinavie natale vers le sud, dans toute l’Europe, et vers l’est, dans les villes exotiques de l’Asie. Leif Erikson continue toujours vers le sud en longeant la côte et découvre une terre accueillante. L'analyse de l'encre réalisée en 1974 a permis de détecter la présence de dioxyde de titane, substance que la chimie ne sait produire que depuis les années 1920. Comme un de ses hommes y découvre de la « vigne sauvage », Leif nomme la nouvelle terre Vinland, la « Terre des vignes ». Un dernier mariage est enregistré en 1408. Cependant, il ne s'y établit pas. Vers l'an 1000, Leif Erikson navigue depuis le Groenland jusqu'à un point restant encore à découvrir en Amérique du Nord (peut-être sur le site actuel de Bay St-Lawrence, au nord de Cape Breton) qu'il appelle Vinland, ce qui fait de lui le découvreur nord-européen de l'Amérique. D'autres recherches proposent d'identifier le Vinland avec le site actuel de Bay St Lawrence au nord de l'île du Cap Breton en Nouvelle-Écosse. Son tirant d'eau est de 1,7 mètres. Mais, il est tué par les indigènes ; ses compagnons regagnent alors le Groenland ; Un an plus tard, un autre fils d'Erik le Rouge, Thorsteinn, tente sans succès le voyage ; Thorfinn Karlsefni, qui a épousé en secondes noces la veuve de Thorsteinn, entreprend un voyage en emmenant des familles et du bétail dans le but de s'installer durablement. Achat La Decouverte De L'amerique Par Les Vikings à prix bas sur Rakuten. En juin 2015, l'Américaine Sarah Parcak, chercheuse de l'université de l'Alabama, a repéré en se servant de relevés satellites ce qui semblerait être des restes de murs en terre d'un bâtiment viking. Ils y jetèrent l'ancre, et ayant débarqué leurs effets, ils élevèrent quelques huttes. ». L'ensemble des expéditions successives narrées dans la saga des Groenlandais est regroupé dans un seul grand périple. Les Vikings vers l'an 1000 Leif Eriksen débarque à terre Neuve et colonise l'endroit, qu'il baptise Vinland (le pays de Vin Diesel, peut-être). Selon l'historien médiéviste Anders Winroth (en), une des causes principales de cette colonisation est la recherche de bois : « en Scandinavie, les habitants avaient l'habitude non seulement de construire leurs navires et leurs maisons en bois, mais aussi d'utiliser du bois de chauffage et de fabriquer toutes sortes d'outils, de meubles et d'autres objets dans cette matière ». Il dit à cette occasion : « Il n'est pas dans mes destinées, je crois, de découvrir d'autre pays que celui-ci ; nous n'irons donc pas plus loin ensemble. Les colons se trouvent alors confrontés à une population autochtone qu'ils nomment « Skraelingjar » et qui se déplacent sur l'eau à l'aide de kayaks. La colonisation viking des Amériques est une expansion migratoire des Vikings de Scandinavie vers les côtes nord-ouest de l'océan Atlantique, sur le continent nord-américain. Il y a, à titre d’exemple, une carte de la Floride dessinée par les Français en 1564 qui mentionne les noms de villes andalouses et marocaines. Exploration maritime Les Vikings. Leif Eríkson est né vers 970, sans doute en Islande. Il arriva qu'un taureau, amené par Karlsefne, sortit de la forêt et se mit à beugler. Malgré les efforts des Espagnols (venus après Colomb) d’éradiquer toute empreinte de la présence islamique sur le continent américain, d’anciens écrits (arabes et non arabes) contiennent toujours des traces de cette présence. Il fonde le village de Brattahlid, au nord du fjord de Tunulliarfik[7]. Les fouilles du bateau de Gokstad en 1880 et le navire exposé au musée des bateaux vikings, Oslo, Norvège. » (Saga d'Erik le Rouge, traduction remacle.org). « Mais du moins, dit Leif, nous n'avons pas fait comme Biarne, qui a négligé de visiter cette terre. Il n'y avait point de gazon, et le pays était dépourvu de toute espèce d'agréments. Ces indigènes sont décrits comme de petits hommes, noirs, laids, avec des chevelures horribles, de grands yeux et de larges faces. Ces hommes du Nord étaient des guerriers intrépides. Puis, il semble que ces « Skraelingjar » prennent peur et ils reviennent pour attaquer. Des vestiges vikings ont été mis au jour à Terre-Neuve. Une découverte qui relance l'hypothèse de la découverte du Nouveau monde par les navigateurs scandinaves. Thorvald est tué par une flèche qui réussit à passer à travers la barricade. Biarne, étant allé en Norvège (vers 994), visita Erik Jarl, de qui il fut bien accueilli. target.style.cursor = "default" Mais le cheval ayant trébuché, le cavalier tomba à terre et s'endommagea le pied. Adam écrit : « Par ailleurs, il a également signalé une île découverte par de nombreux marins dans cet océan, qui est appelé Vinland, pour la raison que les vignes y poussent par elles-mêmes, produisent le meilleur vin ». Par ailleurs, le saumon n'est présent que dans les rivières qui se trouvent au nord de New York. Le terme norvégien « skroela » signifie débile, malade et le terme « skral », faible, malingre. La question est toujours débattue. } He removed in summer to the western settlement, and gave to many places names. Ses informations sur la géographie des pays du nord lui sont rapportées par le roi Sven II du Danemark (1020, †1076), alors qu'il séjourne à la cour de celui-ci. Les explorateurs quittent finalement les lieux après l'hiver. Cependant, à l'occasion du 400e anniversaire de sa découverte de l'Amérique, de nombreuses régions se sont revendiquées être son lieu de naissance, Christophe Colomb n'est d'ailleurs pas le premier Européen à découvrir l'Amérique. La théorie selon laquelle il y aurait eu des musulmans en Amérique avant les conquistadores n'est pas nouvelle. Puis ils repartent et retournent au Groenland. Il mesure 22,5 mètres de long et 5 mètres de large. « Légendes », « foutaises », « folklore »; évidemment il était impossible que 500 avant eux des gens aient pu avoir l’idée d’aller si loin ! Des fouilles ont été entreprises et elles ont révélé les traces d'un foyer entouré d'un mur de gazon, du charbon de bois et des résidus de fer mêlés à de la tourbe, en somme un foyer pour forger du métal d'un type répandu chez les Vikings. On le trouva bien peu curieux de n'avoir pas mieux examiné ces pays, et on lui en fit des reproches. Leif, fils d'Erik Rauda de Brattahlid, l'alla trouver et lui acheta son vaisseau. L'un d’entre eux s'échappe et revient avec des renforts. Cher lecteur, chère lectrice. La signification du terme Vinland donnée par Adam de Brême est erronée et elle est due de sa part à une mauvaise compréhension de la langue norroise, proche, mais différente du vieux germain qu'il parle. Ils poursuivent vers le sud pour atteindre le Markland (ce qu'on suppose être aujourd'hui le Labrador), ce qui signifie « Terre des forêts ». Les rapports sont au début pacifiques ; les autochtones offrent des fourrures et reçoivent des draps et du lait, car Thorfinn Karlsefni a interdit de donner des armes. Dr M. Friant et H. Reichlen : « Deux chiens pré-hispaniques du désert d’Atacama. L'explorateur et son équipage retourne finalement à la colonie du Groenland. Il y pousse de la vigne sauvage. Elle débute autour de l'an 1000 et se termine définitivement vers le XVe siècle. Ils auraient finalement établi leur camp de base à Leifsbudir près du cap Bauld, à la petite pointe nord de l'île de Terre-Neuve. A la haute marée, ils retournèrent en bateau vers leur navire, sur lequel ils remontèrent le fleuve et le lac. Cette technique pour laquelle cette chercheuse a été primée lui a déjà permis de détecter d'autres sites antiques égyptiens et romains. Durant toute cette période, les différents postes et établissements répartis sur un grand territoire ne conduiront pas à l'installation d'une réelle colonie permanente. L'année suivante le frère de Leif Erikson, Thorsvaldr, entreprend un nouveau voyage et hiverne à deux reprises dans les baraquements de Leif. Cinq cents ans plus tôt, vers l'an 1000, les Vikings peuplaient déjà l'Amérique, du moins l'extrême nord canadien. les Vikings s'appuie essentiellement sur la Saga des Groenkmdais et sur la Saga d'Erik le Rouge, M. Genzmer fait à ce sujet deux remarques. Toutefois il fut mis au nombre des courtisans du Jarl. L'inégalité des jours et des nuits y était moins grande qu'en Islande et en Groenland, puisque le soleil se levait à sept heures et demie et se couchait à quatre et demie dans les jours les plus courts. Article réservé à nos abonnés. Ayant mis à voile, ils retrouvèrent le pays que Biarne avait vu. He was the second winter at Holm in Hrafnsgnipa, but the third summer went he to Iceland, and came with his ship into Breidafjord. disableSelection(document.body). Enfin, il convient de revenir sur le terme « Vinland » et sa signification. La vigne sauvage ne serait pas possible sous de telles latitudes! Ayant remarqué de la rosée sur le gazon, ils en goûtèrent et la trouvèrent plus savoureuse que tout ce qu'ils connaissaient. - L'Europe des Vikings, ouvrage collectif. Les objets retrouvés – notamment un volant de fuseau en stéatite, une aiguille à os, une épingle de bronze, de nombreux clous utilisés dans la construction des bateaux - sont datés au carbone 14 avec une valeur d'environ 1000. Sa construction a nécessité 18 tonnes de bois et 5000 clous. L'équipage réussit à atteindre l'Helluland (ce qu'on suppose être aujourd'hui l'île de Baffin), ce qui signifie « Terre des pierres plates », un endroit stérile, plat et rocailleux. Il s'ensuivit un combat où les Skrselingar lancèrent une grêle de traits, car ils avaient des balistes. Accompagné de 35 hommes, Leif part en exploration. Mais après ce laps de temps, il vint du sud un grand nombre de Skralingar, montés sur des embarcations dont la marche était aussi rapide que celte d'un torrent. Souvent, ces textes mêlent réalité et imaginaire, traditions orales plus ou moins établies et effets de style romanesques. Un peu plus tard, Thorfinn Karlsefni installe un village à Terre-Neuve qu'il appelle Straumfjörðr. Des Vikings, sous le commandement de Leif Ericson, ont déjà rejoint l'Amérique du Nord vers l'an 1000 et tenté de s'y établir, mais sans succès. Deux sagas du XIIIe siècle racontent les périples de Leif Erikson et de son père ainsi que de l'autre explorateur du Vinland, Þorfinnr Karlsefni : la saga d'Erik le Rouge et la saga des Groenlandais. "The place of Greenland in medieval Icelandic saga narrative", http://www.lexpress.fr/actualites/1/culture/la-probable-decouverte-d-un-2e-site-viking-en-amerique-relance-les-speculations_1778880.html, Lieu historique national de L’Anse aux Meadows, Gesta Hammaburgensis ecclesiae pontificum, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Colonisation_viking_des_Amériques&oldid=171832657, Article contenant un appel à traduction en anglais, Article avec une section vide ou incomplète, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence. Les archéologues ont trouvé sur le site de l'Anse aux Meadows des traces de noyer cendré. Sa population varie de 3 000 à 5 000 habitants et opère au moins 400 exploitations agricoles[7]. Les sources disponibles sont les sagas. Des relations orageuses avec les autochtones ne sont vraisemblablement pas étrangères à l'évacuation du village, quelques années plus tard. En 1960, Anne Stine Ingstad et son mari Helge Ingstad découvrent à la pointe nord de l'île de Terre-Neuve le site de l'Anse-aux-Meadows. C'est un arbre qui ne peut pas pousser sous cette latitude. target.onselectstart=function(){return false} Dr M. Friant : « Le chien des Incas précolombiens et la découverte de l'Amérique » L'Ethnographie, nº 58-59, Paris, 1964-1965. terme retrouvé dans le saxon Winne : « prairie ». En quête de nouveaux territoires, Thorvald, son père prend la mer à l’Ouest, et découvre l’Islande. Ils ne s'arrêtèrent que sur des rochers où ils firent une vigoureuse résistance. Dans l'une ou l'autre des sagas, le premier voyage est suivi de tentatives d'établissement plus durable, les explorateurs emmenant avec eux du bétail. La découverte de ce continent par les Vikings a été évidemment rejettée par les historiens bien pensant de l’époque. Il a quitté Reykjavik le jour de la fête nationale islandaise, le 17 juin, a fait escale au à Búðardalur pour la fête d'Erik le Rouge, puis il a doublé le Cap Farewell et a poursuivi sa route jusqu'à parvenir à l'Anse aux Meadows le 28 juillet. C’est leur expérience de navigateurs et la possession de navires adaptés à la navigation en haute mer qui auraient permis à des explorateurs vikings de débarquer, vers l’an mille, sur des terres qu’on nommerait plus tard l’Amérique. D'autres expéditions suivent. Au printemps, Thorvald attaque neuf indigènes (peut-être des Béothuks) qui dormaient à l'abri sous des canots. On ne les revit pas durant trois semaines entières. La « découverte de l'Amérique » correspond usuellement au débarquement sur l'actuel continent américain (aussi appelé « Nouveau Monde ») dun groupe d'une centaine de personnes commandées par l'amiral Christophe Colomb et mandatées par les rois espagnols Isabelle Ire de Castille et Ferdinand II d'Aragon, dans l'idée d'atteindre les Indes orientales par la mer, ignorant qu'un continent se trouve sur la route. Les géants de l’électronique délaissent la Chine. L'air y est doux, la rivière est pleine de saumons, les jours sont plus longs qu'au Groenland. Ce camp sera visité à de nombreuses reprises dans des expéditions successives. Il appelle cette terre « Markland », le pays des Forêts. Le pays est dénommé « Vinland », ce qui est souvent traduit par « Terre de la vigne ». target.onmousedown=function(){return false} Dans le fleuve et le lac, ils trouvaient en abondance des saumons, les plus grands qu'ils n'eussent jamais vus. On sait cependant que les Vikings avaient déjà atteint Terre-Neuve, probablement au début du 11 e siècle et leurs traces ne sont plus aujourd’hui contestées. Le Vinland est plus difficile à reconnaître, mais il pourrait être situé quelque part entre la rive droite du Saint Laurent et le cap Cod. Leif et ses hommes décident de s'installer en ces lieux. Puisque lui-même n'a jamais revendiqué la découverte de l'Amérique : le premier à ramener or et métaux précieux, ce qui comptait seulement - pour changer ? Le tracé est composé d'une ligne noire presque effacée au-dessus d'une ligne jaunâtre. -, initiateur de l'exploitation durable. Je veux lui donner un nom. L'encre de fer utilisée dans la plupart des manuscrits médiévaux jaunit effectivement au fil du temps. Il embarque et part vers le Nord, désireux de trouver des terres que des compatriotes perdus en mer ont déjà décrites : il aborde ainsi les côtes du Groenland et il s'y installe dans une région verdoyante libérée des glaces. Le dollar, révélateur d’une Amérique affaiblie. Les chercheurs proposent plusieurs hypothèses. Mais le pigment noir identifié ici est du carbone et non du fer. Christophe Colomb ne fut pas le premier Européen à atteindre l’Amérique. Là, il entend parler des terres qu'un compatriote nommé Bjarni Herjólfsson a aperçues vers 986 alors qu'il était dérouté vers l'ouest lors de son voyage d'Islande vers le Groenland. La pierre runique de Kensington découverte au sud des Grands Lacs dans le Minnesota, aux États-Unis, fait toujours l'objet d'études controversées. Il est le fils d'Erik le Rouge (Eiríkr Þorvaldsson) un fier viking arborant une abondante chevelure rousse et de Thjodhild. En 1009, Thorfinn Karlsefni part à son tour pour le Vinland. Reeves, Arthur Middleton and Rasmus B. Anderson, « The first winter he was at Eriksey, nearly in the middle of the eastern settlement; the spring after repaired he to Eriksfjord, and took up there his abode. La colonisation viking des Amériques est une expansion migratoire des Vikings de Scandinavie vers les côtes nord-ouest de l'océan Atlantique, sur le continent nord-américain. À son apogée, la colonie se compose de deux secteurs soit l'Établissement de l'Est, à la pointe sud de l'île, et Établissement de l'Ouest, sur la côte ouest (près de l'actuelle ville de Nuuk). L'authenticité de cette carte est aujourd'hui très discutée. Il peut arriver que, pour rendre son récit plus émouvant, l'auteur y intercale des épisodes de son invention ; mais il s'agit toujours de faits qui lui paraissent vraisemblables… L'explorateur norvégien Erik le Rouge, forcé à l'exil durant trois ans pour un cas d'homicide en Islande, aurait exploré en premier la côte sud-ouest du Groenland, alors inhabitée[5],[6]. Ils se décidèrent ensuite à faire des préparatifs pour y passer l'hiver et bâtirent une grande maison. Les trois années passées, il revient en Islande et convint 500 compatriotes de venir s'installer dans le pays qu'il a exploré et qu'il a lui-même dénommé « Groenland », c'est-à-dire « terre verte » car « il dit que les gens auraient fort envie d'y aller si ce pays portait un beau nom » (Saga d'Erik le Rouge, chapitre 2). Les Vikings sont sans doute la première civilisation européenne à joindre l'Amérique[1]. « Vin » composé avec « land » en vieux norrois signifie « terres fertiles », « terres des prairies » alors que le terme « vin » en vieux germain est effectivement lié au vin d'où la transcription qui en découla « terre de la vigne ». Selon les Sagas des Islandais, des Vikings provenant d'Islande s'établissent au Groenland dans les années 980. Après trois jours en mer, il aperçoit la côte est de ce qui est aujourd'hui le Canada. La dernière modification de cette page a été faite le 9 juin 2020 à 11:42. L'Islendingur est une réplique du bateau de Gokstad, découvert en 1882 et daté des années 870.