Ces fragilités doivent être compensées par des pratiques culturales spécifiques. La domestication du maïs a eu lieu dans une zone tropicale (centre du Mexique). Les pratiques culturales (par exemple pour la production de graines) constituent un enjeu majeur pour nourrir l’humanité. s’est réalisée sans l’intervention des hommes. La sélection (empirique ou programmée) exercée par l’être humain sur les plantes cultivées au cours des siècles a retenu des caractéristiques différentes de celles qui étaient favorables à leurs ancêtres sauvages. Ces caractères, qui constituent le syndrome de domestication, sont souvent défavorables à la vie de la plante en milieu naturel. ( Déconnexion /  I – la domestication à l’origine des plantes cultivées La domestication des plantes est probablement plus importante encore que celle des animaux pour l'espèce humaine. Problématique : Comment l’homme est-il parvenu à domestiquer les plantes sauvages depuis 10 000 ans, et actuellement ? La domestication d'une espèce, animale ou végétale, est l'acquisition, la perte ou le développement de caractères morphologiques, physiologiques ou comportementaux nouveaux et héréditaires, résultant d’une interaction prolongée, d'un contrôle voire d'une sélection délibérée de la part des communautés humaines. Cela explique que l’on rencontre rarement les espèces cultivées dans les écosystèmes naturels. Au cours de l’histoire, les plantes ont été sélectionnées et modifiées afin d’accentuer les caractères intéressants : on parle de domestication des plantes. La sélection variétale : est à l’origine de la biodiversité cultivée, permet d’améliorer la capacité des plantes sauvages à survivre en culture, permet de réduire la variété des espèces sauvages, est obtenue par modification génétique des plantes cultivées. La production de semences commerciales est devenue une activité spécialisée. La domestication des plantes, menée dans différentes régions du monde, a eu des conséquences importantes dans l’histoire des populations humaines. En favorisant la reproduction des individus porteurs de ces allèles, l’Homme a pu augmenter la fréquence de ces allèles, d’une génération à la suivante. ( Déconnexion /  ne fait pas appel aux Organismes Génétiquement Modifiés (OGM). ... La domestication des plantes . I- Conséquences de la domestication sur la biodiversité végétale. Origine du maïs (source : http://www.gnis-pedagogie.org/mais-origine-et-caracteristiques.html), TP 23 : Le maïs : une plante domestiquée et améliorée génétiquement. Explications par les pairs - Collège des Apôtres Jounieh Liban - … Problématique : Comment l’homme est-il parvenu à domestiquer les plantes sauvages depuis 10 000 ans, et actuellement ? Dans la seconde partie de cette revue, nous montrons comment le développement de nouveaux marqueurs moléculaires dans un contexte post-génomique permet d'élucider l'origine de la domestication des plantes. La découverte des monticules est la dernière preuve de l’impact considérable que les gens ont eu sur la région. La domestication du maïs. Pour se nourrir, s’habiller, ou encore se soigner, l’Homme met à profit la biodiversité végétale. Sédimentation et milieux de sédimentation, Structure et fonctionnement des agrosystèmes, Caractéristiques des sols et production de biomasse, Vers une gestion durable des agrosystèmes, Agents pathogènes et maladies vectorielles, http://www.gnis-pedagogie.org/mais-origine-et-caracteristiques.html, une « expérience » de domestication du Renard argenté, Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International, une vidéo visualisant le mode d’action d’une enzyme de restriction Eco RI. Besoin d'un renseignement ? Le transfert de gène s’effectue de 3 manières : Création du maïs transgénique résistant à la pyrale, 2- la mutagenèse : suppression de l’expression d’un gène. Basée sur la variabilité génétique des plantes . L'engrain sauvage et l'amidonnier sauvage Des mutations de ces quelques gènes ont causé des changements phénotypiques parfois spectaculaires permettant le passage de l'état sauvage à cultivé. En effet, en se mettant à cultiver des plantes sauvages, il a fait émerger de nouvelles espèces ou sous-espèces, domestiques. Problème : Comment une plante sauvage peut-elle être Comportements, mouvements et système nerveux; 3B. Exercice 2A - Pollinisation Spring/Okiep. Ces caractères ont été acquis au cours d’un processus de sélection artificielle réalisée par l’Homme : parmi la diversité naturelle des individus d’espèces sauvages, l’Homme a favorisé la reproduction de ceux qui présentaient les caractères qu’il recherchait. Elles sont adaptées à des conditions de cultures locales. Accédez gratuitement à nos rappels de cours en vidéos pour réviser en ligne toutes les principales matières de la 3ème à la Terminale. Besoin de plus de renseignements sur l'abonnement ou les contenus ? La perte de certaines caractéristiques des plantes sauvages (comme des défenses chimiques ou des capacités de dissémination) et l’extension de leur culture favorisent le développement des maladies infectieuses végétales. point) Variation génétique et santé, 1.3 Altérations du génome et cancérisation, 1.4 Variation génétique bactérienne et résistance aux antibiotiques, Thème III – 2. Ces techniques de génie génétique permettent d’aboutir à l’obtention d’organisme génétiquement modifié (OGM). I – la domestication à l’origine des plantes cultivées La domestication des plantes a accompagné les débuts de l'agriculture et a été un facteur essentiel du développement humain. Cette publication présente les derniers résultats en matière de biologie moléculaire concernant les relations génétiques entre les plantes domestiques et leurs ancêtres sauvages. Les premières plantes ont été domestiquées autour de 9000 av. En Europe, de nombreuses productions végétales devenues importantes ont des origines géographiques très lointaines, comme par exemple la pomme de terre, originaire du Pérou ou le maïs de l’Amérique Centrale. Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter: Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Aujourd'hui, les plantes cultivées n'ont plus rien à voir avec les plantes sauvages dont elles sont issues. végétales (par hybridation, par utilisation des biotechnologies…). Cette sélection s’est opérée au cours de l’établissement d’une relation mutualiste entre plantes et êtres humains.Aujourd’hui, de nombreuses techniques favorisent la création de plus en plus rapide de nouvelles variétés végétales (par hybridation, par utilisation des biotechnologies…). Comment le génie génétique permet-il de continuer l’amélioration des plantes ? Il existe des centaines d'autres plantes domestiquées sur la Planète, dont beaucoup ont emprunté différentes voies vers la domestication. Exercice 2B : Etude de la carotte. Changer ). Les groupes qui se sédentarisent au néolithique sélectionnent dans leur environnement des espèces sauvages présentant un Thème 3 - De la plante sauvage à la plante domestiquée. Vidéo préparée par deux de mes élèves de Terminale S: comment l'Homme a pu domestiquer les espèces sauvages? La domestication des plantes : est un processus qui a précédé l’agriculture, améliore la survie de la plante dans son milieu naturel. Cette diversité résulte de mutations dans des gènes particuliers. Article « La lutte pour sauver le riz traditionnel indien » Pour la Science Avril 2020. point) Il y a 11500 ans, dans une période de réchauffement du climat, des groupes humains se sédentarisent et, au Proche Orient, entreprennent la culture de céréales. La domestication du Maïs : ... différents domaines : énergie, habillement, construction, médecine, arts, pratiques socioculturelles, etc. ... Donner les mécanismes de domestication des plantes; 09 73 28 96 71 (Prix d'un appel local) support@kartable.fr. Les épis de maïs ont été sélectionnés pour éviter la chute des grains : il est impossible au maïs de faire germer ses grains seul. Cette sélection s’est opérée au cours de l’établissement d’une relation mutualiste entre plantes et êtres humains.Aujourd’hui, de nombreuses techniques favorisent la création de plus en plus rapide de nouvelles variétés. ( Déconnexion /  ( Déconnexion /  point) La biodiversité change au cours du temps. Changer ), Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. À la recherche du passé géologique de notre planète, TP 1 : La datation relative à toutes les échelles, TP2 : les fossiles, outils de découpage du temps. En une dizaine de générations, ils ont obtenu des lignées pures (variétés lignées) qui sont génétiquement homogènes et stables. I/ La domestication des plantes sauvages Exemple: L'origine des blés cultivés (cf aussi livre p.242 - 243) Comparaison des blés cultivés et d'espèces sauvages proches: les blés cultivés (blé dur et blé tendre) présentent des caractéristiques communes avec les espèces sauvages comme l'amidonnier sauvage et Des plantes sauvages aux plantes domestiquées Domestication. Le résultat de cette sélection est visible sous la forme d’une diversité biologique particulière, la diversité variétale. La perte de certaines caractéristiques des plantes sauvages (comme des défenses chimiques ou des capacités de dissémination) et l’extension de leur culture favorisent le développement des maladies infectieuses végétales. Il est à l’origine des premières espèces cultivées. plante sauvage, plante domestiquée, diversité génétique, sélection artificielle, coévolution, évolution culturelle. les plantes cultivees sont le fruit de la domestication des plantes sauvages Des études archéologiques montrent que les plantes aujourd’hui cultivées sont le fruit d’une domestication qi s’est étende sr plusieurs milliers d’année d’espèces végétales dites sauvages. À partir de l'étude des documents, cocher la bonne réponse dans chaque série de propositions du QCM, afin de mettre en évidence les étapes de l'obtention de Raphanobrassica et d'expliquer pourquoi elle n'est pas cultivée aujourd'hui. L’étude des génomes montre un appauvrissement global de la diversité allélique lors de la domestication. Le fonctionnement du système immunitaire humain, 2.3 L’utilisation de l’immunité adaptative en santé humaine, Thème 1-Une longue histoire de la matière, Thème 2– Le Soleil, notre source d’énergie, Thème 4–Son et musique, porteurs d’information, S1 Corps humain : de la fécondation à la puberté (1), S 2 Corps humain : de la fécondation à la puberté (2). Pour se nourrir, s’habiller, ou encore se soigner, l’Homme met à profit la biodiversité végétale. Grâce aux fossiles, nous savons que nos ancêtres ont commencé à domestiquer les plantes (mais également les animaux) il y a environ 10 000 ans avant JC. Pendant des centaines d’année, l’Homme a donc sélectionné, croisé des plantes d’abord empiriquement puis de manière dirigée et volontaire. d’augmenter les qualités nutritionelles (ex: le riz = augmentation de la teneur en vitamine A), la résistance à certaines maladies (ex: maïs), des propriétés de tolérance à des conditions de cultures difficiles (résistance à la sécheresse, sols chargés en sels etc..), l’augmentation de la durée de conservation (ex: tomate), la tolérance à une forte quantité d’herbicide (ex: Colza). L’analyse du maïs et de son ancêtre supposé (le téosinte) montre que les différences génétiques sont relativement restreintes. I. Les conséquences de la domestication : quiz n°1 - QCM de SVT Terminale Générale sur Annabac.com, site de référence. Les processus de la domestication : quiz n°1 - QCM de SVT Terminale Générale sur Annabac.com, site de référence. Le croisement de plantes sauvages aux caractères distincts peut conduire à des plants ayant des caractéristiques positives cumulées et donc présentant un intérêt en culture. La perte de certaines caractéristiques des plantes sauvages (comme des défenses chimiques ou des capacités de dissémination) et l’extension de leur culture favorisent le développement des maladies infectieuses végétales. La domestication des plantes - QCM de SVT Terminale S sur Annabac.com, site de référence. Avertissez-moi par e-mail des nouveaux commentaires. SVT: Révisez le chapitre de Terminale S La plante domestiquée avec Kartable ️ Programmes officiels de l'Éducation nationale La sélection est à l’origine de la création de nombreuses variétés au sein des espèces cultivées, permettant ainsi d’offrir à chaque région une certaine diversité alimentaire. En effet, la saison chaude étant plus courte, il est préférable d’avoir des maïs qui fleurissent vite. 2) Le croisement-test et les génotypes. Pour obtenir une plante stable, ils ont alors réalisé des séries d’autofécondation couplées à des tris des plantes produites. Thème 3 - De la plante sauvage à la plante domestiquée . ... Comparaisons morphologiques de plantes sauvages et de leurs ancêtres naturels supposés Quiz BAC S SVT - La plante domestiquée et vie fixée chez les plantes : Révisions BAC S SVT ! La perte de certaines caractéristiques des plantes sauvages (comme des défenses chimiques ou des capacités de dissémination) et l’extension de leur culture favorisent le développement des maladies infectieuses végétales. Ce changement de système sexuel a été un facteur clé dans la domestication de la vigne et la production de raisin. Thème 3 - De la plante sauvage à la plante domestiquée . Changer ), Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Modifications majeurs: architecture de la plante + propriétés des grains Exemple: du maïs et du blé ne fait pas appel aux Organismes Génétiquement Modifiés (OGM). sur le choix (sélection) d’individus possédant des caractéristiques agronomiques intéressantes : productivité, résistance à des parasites puis sur le croisement des individus. Domestication du blé ts svt La plante domestiquée - TS - Cours SVT - Kartabl . Identifier des caractères favorisés par la domestication (taille, rendement de croissance, nombre des graines, précocité, déhiscence, couleur…). Les premiers habitants humains de l’Amazonie ont créé des milliers d’îles de forêt artificielle en apprivoisant des plantes sauvages pour cultiver de la nourriture, selon une nouvelle étude. La production de semences commerciales est devenue une activité spécialisée.Une espèce cultivée présente souvent de nombreuses variétés (forme de biodiversité). Elle a contribué à la sélection de caractères génétiques humains spécifiques. L’exploitation des ressources génétiques (historiques ou sauvages si elles existent) permet d’envisager de nouvelles méthodes de cultures (réduction de l’usage des intrants, limitation des ravageurs par lutte biologique).La domestication des plantes, menée dans différentes régions du monde, a eu des conséquences importantes dans l’histoire des populations humaines. Une espèce cultivée présente souvent de nombreuses variétés (forme de biodiversité). 1994.Guide des plantes sauvages comestibles et toxiques. Changer ), Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Quiz BAC S SVT - La plante domestiquée et vie fixée chez les plantes : Révisions BAC S SVT ! Christophe de Hody est un botaniste, spécialiste des plantes comestibles et de leurs bienfaits sur le corps. La production de semences commerciales est devenue une activité spécialisée.Une espèce cultivée présente souvent de nombreuses variétés (forme de biodiversité). Ce processus de sélection artificielle est à la base de la domestication. Depuis 1980, les progrès de la biologie moléculaire ont permis de développer des techniques d’amélioration des plantes basés sur la modification directe de leur génome : 1- la transgenèse : introduction dans le génome de la plante un gène d’intérêt provenant d’une autre espèce et ce qui lui permet de synthétiser une nouvelle protéine. QCM : - La domestication des plantes par l'Homme Vidéo : Xavier MARTIN, délégué régional du GNIS à Reims, retrace l'histoire des ancêtres des blés actuels, issus de la domestication de graminées sauvages. 2A. L’étude des génomes montre un appauvrissement global de la diversité allélique lors de la domestication. Ces fragilités doivent être compensées par des pratiques culturales spécifiques. I. Problématique : Comment expliquer l’origine des plantes cultivées actuelles ? De la plante sauvage à la plante domestiquée. La sélection exercée par l'Homme sur les plantes cultivées a souvent retenu des caractéristiques différentes de celles des plantes sauvages et favorisant leur utilisation. L'étude des génomes montre un appauvrissement global de la diversité allylique lors de la domestication. La sélection des plantes domestiquées : de la domestication initiale aux biotechnologies La culture des plantes pour l'alimentation humaine mais aussi l'habillement, l'énergie, la médecine, etc., constitue un enjeu majeur pour l'humanité.Les espèces végétales actuellement cultivées sont issues d'une domestication d'espèces végétales initialement sauvages. La sélection des individus porteurs des allèles concernés s’est effectuée au moment de la récolte ou du semis sur la base de caractères phénotypiques : présence de cupule, taille des grains, nombres de grains etc…. Cependant, les caractères recherchés par l’Homme ne sont pas toujours présents chez les plantes sauvages. Identification par l’Homme et choix des caractères favorables (morphologiques). Notions fondamentales : plante sauvage, plante domestiquée, diversité génétique, sélection artificielle,