Étant donné que tous les vaccins anti-VPH offrent une protection contre les types 16 et 18 du VPH, le titre d'anticorps protecteurs contre ces types sera probablement atteint si les vaccins anti-VPH sont interchangés. Des millions de filles et de femmes dans le monde ont reçu le vaccin contre le VPH sans effets secondaires graves. Recommandations générales. Voir Contenu des agents immunisants utilisés au Canada de la partie 1 pour connaître la liste des vaccins offerts au Canada ainsi que de leurs constituants. Les effets secondaires systémiques, tels que la fatigue, la myalgie, les maux de tête, la fièvre et la nausée, se sont produits généralement à une fréquence comparable dans les groupes recevant le vaccin et dans les groupes témoins. Accès : https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/publications/vie-saine/mises-a-jour-vaccins-contre-virus-papillome-humain-calendrier-vaccination-populations-immunodeprimees.html, Comité consultatif national de l'immunisation. Les méthodes de dépistage ne sont pas systématiquement disponibles. Publié le 13 août 2016. Un calendrier à deux doses pour le vaccin VPH4 est suffisant pour les garçons et les hommes de 15 ans et plus qui ont reçu la première dose entre l'âge de 9 et 15 ans. Les autres effets secondaires surviennent dans moins de 10% des cas. Une infection à VPH à faible risque peut causer des lésions non cancéreuses, comme des verrues génitales. Voici un survol de ce qui se passe dans votre corps quand vous vous faites vacciner et de la façon dont les vaccins agissent. Quant aux sujets immunodéprimés, ils devraient continuer à recevoir le calendrier à trois doses, conformément aux recommandations précédentes. Voir Facteurs de risque et Autres considérations pour plus de précisions. Arguments avancés. Une série vaccinale contre le VPH devrait être lancée, même si elle ne peut être réalisée selon le calendrier. Ce vaccin doit être protégé de la lumière. Voir le guide Déclaration de manifestations cliniques inhabituelles (MCI) à la suite d'une immunisation au Canada et Innocuité des vaccins de la partie 2 pour plus de précisions sur la déclaration des effets secondaires suivant l'immunisation. Voir le Tableau 1 pour obtenir un résumé des calendriers d'immunisation et des vaccins anti-VPH recommandés pour les groupes de récepteurs de vaccin. Voir Calendrier d'administration des vaccins de la partie 1 pour plus de précisions sur les retards dans les calendriers de vaccination et les calendriers de vaccination accélérés. D'après l'examen de l'IOM, à ce jour, il n'existe aucune preuve attestant un lien entre le vaccin contre le VPH et l'une des pathologies suivantes : le syndrome de Guillain-Barré, la myélite transverse, l'encéphalomyélite aiguë disséminée, la sclérose en plaques, la névrite brachiale, la polyneuropathie inflammatoire disséminée chronique, la sclérose latérale amyotrophique, la neuromyélite optique, la pancréatite, l'arthralgie transitoire ou des épisodes thromboemboliques. Selon une étude réalisée par des scientifiques de l’université du Michigan, un nouveau vaccin thérapeutique révolutionnaire contre le cancer du col utérin pourrait voir le jour. Recommandations mises à jour sur les vaccins contre le virus du papillome humain (VPH) : vaccin nonavalent contre le VPH et précisions sur les intervalles minimums entre les doses dans le calendrier d'immunisation contre le VPH. » À partir de ce moment-là, Linda n’a plus de doute : il existe un lien entre le Gardasil et le décès de sa fille. Des effets généraux comme de la fièvre, des douleurs musculaires ou articulaires : fréquent (1 à 10 cas sur 100 vaccinés). Il est bien plus sûr de se faire vacciner que de contracter le VPH. L'hypothèse est que le vaccin contre le VPH, par le biais de son composant adjuvant, induit une activation anormale du système immunitaire impliquant aussi les cellules gliales du système nerveux. Le RAV permet de bien estimer le risque de manifestations cliniques liées directement au vaccin par rapport au risque de manifestations cliniques liées à d’autres causes, incluant ce qui survient par hasard. Le vaccin VPH4 ou VPH9 est indiqué dans la prévention des verrues anogénitales, du cancer du pénis et de l'anus, des néoplasies intra-épithéliales périnéales et des cancers connexes. L'efficacité contre les lésions génitales externes liées aux types 6, 11, 16 ou 18 du VPH, y compris les verrues génitales, varie entre 95 et 99 %. Les types de VPH à haut risque sont prédominants chez les femmes de moins de 25 ans, tandis que les types de VPH à faible risque et non caractérisés sont plus courants chez les femmes de plus de 55 ans. Le vaccin VPH4 ou VPH9 doit être administré en trois doses distinctes de 0,5 ml à 0, 2 et 6 mois. The Pink Book: Epidemiology and Prevention of Vaccine Preventable Diseases. Une plus faible incidence d'infection à VPH et de cancer du pénis a été associée à la circoncision. Comme tout médicament ou complément alimentaire (y compris les vitamines), les vaccins peuvent entraîner des effets secondaires et des réactions. « C’était comme une claque en plein visage. Psychomédia. Les infections à VPH sont transmises sexuellement. 2003;157:218-26. Epidemiology and costs associated with genital warts in Canada. Le vaccin anti-VPH peut donc être administré aux femmes qui allaitent. La vaccination contre le VPH avant le début de l'activité sexuelle et l'exposition au VPH est recommandée pour optimiser les bienfaits du vaccin. Des données canadiennes montrent que, chez les enfants âgés de 6 mois à 3 ans, l’administration de 1 dose de 0,5 ml d’un vaccin à virions fragmentés sans adjuvant, comparativement à 1 dose de 0,25 ml, entraîne une augmentation modérée des niveaux d’anticorps sans augmenter les risque d’effets secondaires. Pour obtenir de plus amples renseignements sur l'observation après la vaccination et sur la prise en charge des effets indésirables, voir Méthodes d'administration des vaccins de la partie 1 et Réactions précoces à la vaccination, dont l'anaphylaxie de la partie 2. Un calendrier à deux doses pour le vaccin VPH2 ou VPH4 est suffisant pour les filles et les femmes de 15 ans et plus qui ont reçu la première dose entre l'âge de 9 et 15 ans. Chaque année, on compte près de 1 300 cas de cancer du col de l'utérus et de 350 décès liés à ce cancer. On doit informer les vaccinés qui ont déjà des activités sexuelles qu'ils peuvent être infectés par un type de VPH visé par le vaccin et que le vaccin n'aura pas d'effet thérapeutique sur les infections préexistantes de type de VPH visé par le vaccin. Ces effets ont été observés nettement plus souvent après le vaccin anti-VPH, par rapport aux groupes témoins recevant un autre vaccin actif ou un placebo. Un évanouissement peut survenir après l’injection du vaccin contre le VPH. Les effets secondaires graves sont généralement dus au vaccin contre la coqueluche. D'après des essais cliniques préhomologation portant sur plus de 15 000 sujets ayant reçu un vaccin VPH4 et 12 000 sujets ayant reçu un vaccin VPH2, les effets secondaires les plus courants chez ces vaccinés étaient la douleur (82 à 92 %), l'enflure (24 à 44 %) ou la rougeur (24 à 48 %) au point d'injection. La vaccination contre les infections à Papillomavirus humains (HPV) est recommandée pour toutes les jeunes filles de 11 à 14 ans. Le taux de cancer de l'anus chez les HARSAH séropositifs pour le VIH est plus élevé que le taux de cancer du col de l'utérus chez les femmes, et ce, même dans les pays où les taux de cancer du col de l'utérus sont les plus élevés. VPH9 : = vaccin nonavalent contre le virus du papillome humain. Le vaccin anti-VPH doit être administré après les autres vaccins, puisqu'il est reconnu comme étant plus douloureux. Même si la raison de ce second pic n'est pas entièrement comprise, la vaccination de femmes adultes non immunisées contre le VPH pourrait réduire le risque de contracter une infection à VPH plus tard dans la vie. Une syncope peut survenir après la vaccination, le plus souvent chez les adolescents et les jeunes adultes. Des efforts devraient être faits pour administrer les vaccins contre le VPH aux intervalles recommandés. Age-specific prevalence, incidence, and duration of human papillomavirus infections in a cohort of 290 US men. Les vaccins CERVARIXMD (VPH2), GARDASILMD (VPH4) et GARDASILMD9 (VPH9) protègent contre les cancers anogénitaux. L’innocuité des trois vaccins anti-VPH fait l’objet d’un suivi constant au Canada et dans d’autres pays. 2 ou 3 injections sont nécessaires en fonction du vaccin utilisé et de l’âge.Par ailleurs, dans le cadre du rattrapage vaccinal, la vaccination est recommandée pour les jeunes filles et jeunes femmes entre 15 et 19 ans. Les types 6 et 11 du VPH à faible risque, et autres, peuvent causer des verrues génitales. Voir Principes de l'interchangeabilité des vaccins de la partie 1 pour obtenir de plus amples renseignements sur l'interchangeabilité des vaccins contre le VPH. Genital human papillomavirus infection: incidence and risk factors in a cohort of female university students. Voir Immunisation des sujets immunodéprimés de la partie 3 pour obtenir davantage de renseignements sur la vaccination des personnes immunodéprimées. Dernière modification : 18 septembre 2020 No. La prévalence et l'incidence étaient systématiquement plus élevées chez les hommes que chez les femmes. Les bénéfices des vaccins contre le VPH continuent donc à l’emporter sur les effets secondaires connus. Les effets secondaires des vaccins anticancéreux dépendent surtout du type de vaccin et ne durent habituellement que peu de temps. La prévalence des infections à VPH de types 6, 11, 16 et 18 était de 4,0 %; 0,2 %; 10,7 % et 3,5 %, respectivement. Les deux marques de vaccin contre le VPH, ... toutes les données sur les effets secondaires sont récoltées et interprétées par les chercheurs des gouvernements. Au même titre que les autres vaccins, une syncope (évanouissement), parfois associée à des blessures lors d'une chute, s'est produite après une vaccination contre le VPH. On utilise également ce vaccin pour … Si l'objet de l'immunisation est la prévention des cancers liés aux types 16 et 18 du VPH et à leurs précurseurs, le vaccin VPH2, VPH4 ou VPH9 peut être utilisé. Comité consultatif national de l'immunisation. Les effets secondaires. Presque tous les cancers du col de l'utérus sont associés aux types de VPH à haut risque, les types 16 et 18 étant présents dans environ 70 % des cas et les types 31, 33, 45, 52, et 58 dans environ 15 % à 19 % des cas. Dans tous les autres cas, y compris celui où vous avez déjà présenté des effets secondaires après avoir reçu une dose de vaccin contre le VPH, si … Même si aucune étude ne fait état de lien direct entre la vaccination des hommes contre le VPH et la prévention de la transmission des types de VPH visés par le vaccin des hommes aux femmes ainsi que la réduction de l'incidence du cancer du col de l'utérus, les modèles indiquent que l'ajout d'hommes à un programme systématique de vaccination contre le VPH empêche, à des degrés divers, des cas supplémentaires de verrues génitales et de cancer du col de l'utérus chez les femmes. Les estimations de l'infection à VPH chez les hommes sont principalement fondées sur des études de la prévalence et de l'incidence dans certaines populations, dont plusieurs peuvent être biaisées et montrer des taux plus élevés d'infection parce que leurs sujets ont eu de nombreux partenaires sexuels. Au lieu de cela, le vaccin contre le tétanos et la diphtérie (qui ne contient pas le composant anticoquelucheux) est utilisé pour compléter la série de vaccinations. D'après des essais cliniques préhomologation portant sur plus de 15 000 sujets ayant reçu un vaccin VPH4 et 12 000 sujets ayant reçu un vaccin VPH2, les effets secondaires les plus courants chez ces vaccinés étaient la douleur (82 à 92 %), l'enflure (24 à 44 %) ou la rougeur (24 à 48 %) au point d'injection… Il s'agit de la réponse naturelle du corps qui se mobilise pour acquérir une immunité contre la maladie. Les effets secondaires graves sont rares après l'immunisation contre le VPH et, dans la plupart des cas, les données sont insuffisantes pour établir un lien de causalité. Aucune intervention n'est requise si le vaccin a été administré durant la grossesse. Des réactions anaphylactiques à la suite de l'administration d'un vaccin anti-VPH peuvent survenir, mais elles sont extrêmement rares. Chez plus de 94 % des sujets qui ont reçu le vaccin anti-VPH, les réactions variaient de légères à modérées en intensité; elles ont disparu en quelques jours et n'ont pas empêché la réalisation du calendrier d'immunisation. Le vaccin contre le VPH n'a aucun effet thérapeutique avéré sur l'infection à VPH. Il existe plus d'une dizaine de virus VPH pouvant causer un cancer du col de l'utérus, le vaccin protégeant contre deux d'entre eux, les plus répandus. Chaque dose du vaccin contre le VPH est de 0,5 ml. La prévalence était évaluée entre 146,4 et 148,0 cas pour 100 000 personnes. Cancer Causes Control. La vaccination contre le VPH après le début de l'activité sexuelle est bénéfique, car le vacciné est peu susceptible d'être infecté par tous les types de VPH visés par le vaccin. Effets secondaires après vaccination. En effet, il ne se contenterait pas de prévenir la survenue de la maladie. Le vaccin anti-VPH est contre-indiqué chez les personnes ayant déjà eu une réaction anaphylactique au vaccin et chez les personnes ayant une hypersensibilité immédiate ou anaphylactique établie à l'un ou l'autre des composants du vaccin ou de son contenant. Les effets secondaires les plus couramment signalés à la suite de l'administration d'un vaccin contre le VPH sont la douleur, l'enflure ou la rougeur au point d'injection. Par conséquent, aucune recommandation fondée sur les preuves ne peut être faite quant à l'utilisation du vaccin dans ce groupe d'âge. Parmi les cancers liés au VPH, environ 90 % des cancers de l'anus, 60 % des cancers du pénis et 90 % des cancers de la cavité buccale et des cancers de l'oropharynx sont attribuables aux types 16 et 18 du VPH. L'immunisation par un vaccin VPH4 ou VPH9 peut prévenir environ 90 % des verrues génitales. IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT GARDASIL®9 [vaccin recombinant nonavalent contre le virus du papillome humain] Page 42 de 44 Près de 100 % des cancers du col de l’utérus sont causés par le VPH. La positivité à l'égard du VPH était surtout prévalente chez les femmes âgées de moins de 20 ans, avec une tendance significative à la baisse de la prévalence observée jusqu'à l'âge de 60 ans. Chez les femmes âgées de 15 à 26 ans n'ayant jamais été infectées par le VPH, l'immunisation par le vaccin VPH4 a entraîné une réduction globale des anomalies du frottis de Pap de 17,5 %; de la colposcopie de 19,8 %; de la biopsie cervicale de 22 % et des traitements définitifs du col de l'utérus de 42,3 %. Un test sérologique n'est pas recommandé avant ou après la réception d'un vaccin anti-VPH. Non. Hommes : Un examen systématique des études a révélé que les estimations de la prévalence du VPH étaient comprises entre 1,3 et 72,9 %; et 56 % des études faisaient état d'une prévalence de 20 % ou plus chez les hommes. Le RAVest la différence entre la fréquence des manifestations cliniques chez les vaccinés et la fréquence des manifestations cliniques chez les non-vaccinés. Voir Contre-indications, précautions à prendre et préoccupations de la partie 2 pour obtenir de plus amples renseignements. La plupart des infections à VPH sont asymptomatiques, spontanément résolutives et disparaissent en l'espace de 24 mois sans traitement. Après une phase aigue, plusieurs cas ont développé des symptômes chroniques ou récurrents ressemblant à la fatigue chronique, la fibromyalgie ou d'autres syndromes somatiques fonctionnels, rapportent les chercheurs. « J’ai alors entrepris des démarches. Dans le cas des adolescents immunocompétents et non infectés par le VIH âgés de 9 à 14 ans, un calendrier à deux doses pour le vaccin VPH2, VPH4 ou VPH9 est tout aussi immunogène qu'une série à trois doses chez les sujets âgés de 15 à 24 ans. Les polémiques sur leurs effets secondaires supposés et une communication défaillante ont multiplié les inquiétudes. La douleur au site d'injection est fréquente et transitoire. Les vaccins ne sont pas recommandés aux sujets de moins de 9 ans ainsi qu’aux femmes enceintes. Arguments avancés. Lorsqu'un calendrier accéléré est nécessaire, les intervalles minimaux entre les doses de vaccin doivent être respectés. Après une vaccination, l’organisme fabrique les anticorps spécifiques à la maladie. Les vaccins peuvent provoquer des troubles de santé, le plus souvent bénins. Cancers liés au VPH : En 2011, le taux d'incidence du cancer du col de l'utérus était estimé à 7 cas pour 100 000 personnes. * Schéma vaccinal: De 11 à 14 ans en 2 doses . De même que pour tout autre médicament, la sécurité de ces vaccins continuera à faire l’ob jet d’une surveillance vigilante qui prendra en considération toute nouvelle donnée future relative aux effets secondaires. Pour toute question, contactez-nous. Femmes : Une étude fondée sur un échantillon de la population canadienne des femmes de 13 à 86 ans a estimé que la prévalence totale de l'infection à VPH chez les femmes était de 16,8 %. L’innocuité des trois vaccins anti-VPH fait l’objet d’un suivi constant au Canada et dans d’autres pays. Par conséquent, les nouveau-nés peuvent contracter la papillomatose respiratoire récurrente, qui est associée à un haut degré de morbidité et, dans certains cas, peut être mortelle. Près de la moitié (47%) hésitaient, déclarant qu’ils se feraient vacciner que s’il n’y avait pas d’effets secondaires ou décideraient en fonction de la situation. Vous ne recevrez pas de réponse. VPH4 : = vaccin quadrivalent contre le virus du papillome humain Selon l’âge au moment de la première injection, deux ou trois doses du vaccin contre le VPH seront nécessaires pour obtenir une protection optimale. Ces effets peuvent durer quelques heures ou quelques jours après la vaccination. Retour à la référence de la note de bas de page 2. Dans le cadre d'un calendrier à deux doses, la seconde dose du vaccin VPH9 devrait être administrée au moins 24 semaines (6 mois) après l'administration de la première. Argument n°2 / Les effets secondaires sont nombreux, sous-estimés et mal connus . Le vaccin contre le VPH agit en aidant le système immunitaire à prévenir une infection par le VPH. Des sujets d'essai clinique ont été suivis pendant environ dix ans en ce qui concerne les vaccins VPH2 et VPH4sans preuve de protection déclinante. Les vaccins VPH4 et VPH9 offrent également une protection contre les verrues génitales. vaccin contre le VPH; ou • Les personnes qui ont eu une réaction allergique grave à l'une des composantes du vaccin contre le VPH ou de son contenant. Population seroprevalence of human papillomavirus types 6, 11, 16, and 18 in men, women, and children in Australia. Sans immunisation, on estime que 75 % des Canadiens sexuellement actifs contracteront une infection à VPH au cours de leur vie. Bien que le pic de risque pour les infections à VPH se situe dans les cinq à dix années qui suivent la première expérience sexuelle, un second pic de prévalence du VPH est observé chez les femmes de 45 ans ou plus. Les vaccinées et les fournisseurs de soins de santé sont invités à signaler toute exposition au vaccin VPH4 ou VPH9 lors de la grossesse au fabricant (Merck Canada Inc.) en composant le 1-800-567-2594. A few studies have shown a slight increased risk for autoimmune conditions connected to HPV vaccination, on the order of 2 extra cases per 100,000 … La revaccination par le vaccin anti-VPH n'est pas indiquée en ce moment, car le vaccin protège pendant au moins 10 ans. Le ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l’Ontario offre les vaccins gratuitement à tous les élèves de la 7e année et aussi à certains groupes à risque élevé. Comité canadien d'immunisation. Cancer Epidemiol Biomarkers Prev. Innocuité des vaccins contre le PVH. L'infection à un type particulier du VPH ne diminue pas la probabilité d'être infecté par d'autres types de VPH, et la co-infection est possible. Organisation mondiale de la Santé. L'immunisation par un vaccin VPH4 ou VPH9 peut prévenir environ 90 % des verrues génitales. Recommandations mises à jour sur les vaccins contre le virus du papillome humain (VPH) : Calendrier de vaccination du vaccin nonavalent contre le VPH à deux doses et utilisation des vaccins anti-VPH chez les populations immunodéprimées. Voir Contenu des agents immunisants utilisés au Canada de la partie 1 pour connaître la liste des vaccins offerts au Canada ainsi que de leurs constituants. Selon lui, le vaccin disponible contre le Vph ou Papillomavirus humain, le virus responsable du cancer du col de l’utérus « est uniquement efficace contre les lésions pré cancérigènes de types 16 et 18 du Vph et non des 15 autres environ ». GARDASIL ® 9 est un vaccin (administré par injection ou piqûre) qui contribue à protéger contre certaines maladies causées par 9 types de virus du papillome humain (VPH). J Infect Dis. Les vaccins VPH4 et VPH9 sont indiqués chez les femmes âgées de 9 à 45 ans et les hommes âgés de 9 à 26 ans. Chez les adolescents immunocompétents et non infectés par le VIH âgés de 9 à moins de 15 ans, les vaccins VPH2, VPH4 ou VPH9 peuvent être administré au moyen d'un calendrier de vaccination à deux doses ou à trois doses : Si l'on suit un calendrier de vaccination à deux doses : Le vaccin VPH2 (pour femmes seulement), doit être administré en deux doses distinctes de 0,5 ml à 0 et 6 mois; Le vaccin VPH4 ou VPH9 doit être administré en deux doses distinctes de 0,5 ml à 0 et 6 mois ou à 0 et 12 mois. Relevé des maladies transmissibles au Canada, Janv. Selon lui, le vaccin disponible contre le Vph ou Papillomavirus humain, le virus responsable du cancer du col de l’utérus « est uniquement efficace contre les lésions pré cancérigènes de types 16 et 18 du Vph et non des 15 autres environ ». Comme tout médicament ou complément alimentaire (y compris les vitamines), les vaccins peuvent entraîner des effets secondaires et des réactions. Le vaccin VPH4 ou VPH9 est indiqué pour les hommes âgés de moins de 27 ans qui ont des relations sexuelles avec d'autres hommes. J Infect Dis. L'un des freins à la vaccination contre les infections liées aux HPV est lié à la crainte des effets indésirables. Accès : http://www.phac-aspc.gc.ca/publicat/ccdr-rmtc/12vol38/acs-dcc-1/index-fra.php, Comité consultatif national de l'immunisation. Le vaccin anti-VPH n'est pas indiqué en cas de grossesse, car les données sur la vaccination contre le VPH en cas de grossesse sont limitées. En l'absence de données, il est recommandé de reporter après l'accouchement l'administration de la série vaccinale anti-VPH. Newall A.T., Brotherton J.M., Quinn H.E., et al. Le vaccin VPH2 n'est pas autorisé pour l'utilisation chez les garçons et les hommes.